Haïti désarmé face au risque d’une catastrophe due au coronavirus

By | March 27, 2020
Haïti désarmé face au risque d'une catastrophe due au coronavirus

Officiellement, Haïti recense à ce jour six personnes contaminées par le coronavirus. D’un point de vue strictement comptable, c’est peu. Mais pour un Etat comme Haïti, un des plus pauvres de la planète, un des plus densément peuplés aussi et dont le système de santé est en chute libre depuis des années, c’est déjà beaucoup trop. Six patients éparpillés sur le territoire, on le sait, en annoncent d’autres et pourraient rapidement plonger toute l’île et ses onze millions d’habitants dans une nouvelle catastrophe sanitaire.

La première personne contaminée par le virus, un artiste haïtien âgé de 32 ans ayant séjourné en France, a été signalée par les autorités jeudi 19 mars, à Port-au-Prince. Elle a été suivie d’un second cas, quelques instants plus tard, dans le département de l’Artibonite, un directeur d’orphelinat d’origine belge âgé de 63 ans. Lui aussi de retour d’un voyage en Europe.

Le président, Jovenel Moïse, a annoncé immédiatement des mesures draconiennes pour contenir la propagation de la pandémie. Il a décrété l’état d’urgence sanitaire, enjoint les habitants de rester chez eux ou de limiter leurs déplacements au strict nécessaire, imposé un couvre-feu de 20 heures à 5 heures du matin pendant un mois, l’interdiction également de rassemblements de plus de dix personnes et la fermeture des écoles et des universités, des ports et aéroports, des lieux de culte et des usines.

Dans son allocution télévisée, l’homme d’affaires, élu en 2017 à la suite d’élections controversées, a aussi appelé la population au calme, donnant la garantie que l’Etat sanctionnera tous ceux qui ne respecteront pas les consignes.

Mouvement de panique

SOURCE. https://www.lemonde.fr/

Loading...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *